Sorcière ! Pourquoi avons-nous peur des sorcières et pas de ceux qui les ont brûlées vives ? 

2022-2024 ! La compagnie ACTE lance aujourd'hui une nouvelle création ! Après PUBLIC.QUES ! et dans la lignée de ses créations pour l'espace public, le fidèle quatuor, Annick Charlot, Pierre Amoudruz, Emilie Harache, Pierre Adrien Théo, ouvre un champ de recherches "SORCIÈRE ! ; un spectacle chorégraphique autour de la figure complexe et puissante de la Sorcière. Depuis la dénonciation des persécutions historiques, jusqu'à la question de notre intelligence perceptive inexplorée et sa capacité à redonner une dimension sacrée à nos liens possibles et urgents avec le vivant et la nature. La création de SORCIÈRE !, comme toutes nos créations, est animée du désir de trouver des dispositifs qui embarquent le public, l'associent, font corps-commun avec lui dans des formes poétiques engagées, toujours plus collectives.

PROCHAINES DATES DE RÉSIDENCES 
* 8-14 mars 2024 _ POLAU (Pôle art et Urbanisme), UNIVERSITÉ de TOURS
* Printemps 2024 – LYON  8ème – en cours 
* Juin 23 et 01-15 sept. 2023 – FAMILISTERE DE GUISE (02) et CHAMBRE D’EAU (59) 
savoir + ici prochainement

 

PRÉCÉDANTES SORTIES DE RÉSIDENCE ci-dessous en image 

 // LE SPECTACLE  //
PRÉSENTATION RÉSUMÉE 

SORCIÈRE ! est une recherche poétique et politique, sur la figure des “sorcières”, femmes persécutées de la Renaissance (et aujourd’hui encore), et à travers elles, des femmes en résistance face à nos modèles patriarcaux et nos visions mécanistes et capitalistes du monde… Un cri d’urgence.

SORCIÈRE ! est un spectacle-déambulation à ciel ouvert, un parcours aller-retour de la ville aux espaces de pleine terre (landes, forêts, bocages…ou  interstices urbains où résiste le vivant). Un voyage collectif, chorégraphique et sonore. 

SORCIÈRE ! est un spectacle qui puise dans le langage des corps, de la danse à la transe, et emprunte au rituel contemporain la puissance d’un acte collectif. Il convoque le public à la tombée du jour pour une veillée entre réel et imaginaires, où danses interdites et conversations mystérieuses construisent un “nous” avec les spectateur·trices, avant le passage à l’acte commun. De l’artistique à l’artiviste, et si l’art changeait le sort !?
(en savoir + cf dossier artistique) 

// LE PROCESSUS DE CRÉATION //
RÉSIDENCES et PARTENAIRES
 

LE PROCESSUS DE CRÉATION  s’organise en un pôle d’études et recherche-actions, et prend forme autour de résidences de territoires successives. Il se nomme UNIVERSITÉ SORCIÈRE !

L’UNIVERSITÉ SORCIÈRE réunit autour de l’équipe artistique,  des partenaires culturels, des scientifiques, chercheur-euses, praticien-nes, autrices, militant-es…, afin de nourrir, explorer, activer les traces de savoirs ét(r)eints. 

L’UNIVERSITÉ SORCIÈRE se déploie de 2023 à 2024 sous la forme de résidences de territoires collaboratives : “Activons notre territoire sorcière !” Chacune de ces résidences est une étape de création de la pièce finale, en même temps qu’un projet dédié à un territoire, une expérience artistique unique; une mise en corps et en scène partagée avec des citoyen·nes complices, revisitant les lieux et proposant des récits collectifs, coopératifs.

(en savoir+ cf dossier artistique en lecture ou téléchargement ci-dessus) 

DIRECTION ARTISTIQUE
Annick Charlot, co-autrice, chorégraphe, danseuse, 
Pierre Amoudruz, co-auteur, artiste numérique, scénographe
DANSE et CO-CRÉATION 
Émilie Harache, danseuse
COMPOSITION, FORMATION MUSICALE, CO-CRÉATION 
Pierre Adrien Théo, compositeur, musicien
REGARD EXTÉRIEUR 
Perrine Griselin, autrice, dramaturge et metteuse en scène. 

PRODUCTION & ADMINISTRATION 
Compagnie ACTE avec Caroline Berthod – Aventurine & Cies – Paris, 
Emilie Monnet  – cie Acte 

Écrire ce spectacle,
c’est donner corps à la dimension magique 
de l’art
(des sorcières),

c’est l’incarner et la partager par des actes collectifs,
au delà de l’imagerie folklorique ou des clichés ésotériques. 

C’est tenter de retrouver cette capacité à produire ensemble
le sens d’un geste si puissamment sacré
qu’il pourrait bien changer notre vie…
Changer le sort ?

 

TOUTES LES RÉSIDENCES DE CRÉATION PASSÉES et A-VENIR (en cours) 

  • #1 _ 14 au 18 novembre 2022 au POLAU-Pôle arts & urbanisme : Résidence « incubation-écriture »
  • #2_ 22 au 28 mai 2023 à La PASSERELLE – Salle de spectacle Combrailles Sioules et Morges (63)
    Résidence de création : Activons notre territoire Sorciere #1! Sortie de résidence publique Dimanche 28 mai 2023
  • #3_Du 21 au 25 Août 2023 : Lyon Festival TOUT LE MONDE DEHORS 2023 – Résidence de création : Activons notre territoire Sorcière #3 
  • #4 Du 2 au 6 juin, puis 19 au 30 septembre : Familistère de Guise (02) Résidence de création : Activons notre territoire Sorciere #4
    Présentation publique : Samedi 30 septembre 2023. 
  • #5_13-17 novembre 2023 POLAU-Pôle arts & urbanisme  résidence d’écriture / repérage
  • #5 _8-14 Mars 2024 MSH Val de LoirePOLAU-Pôle arts & urbanisme Résidence de création : Activons notre territoire Sorciere #5 dans le cadre du colloque : « Du procès de Jeanne Lescallier au XVIe s. aux femmes médecins contemporaines ». Concetta Pennuto – historienne de la médecine.
  • #6 _ 3-7 juin puis 1-15 sept. 2024 Familistère de Guise (02)
  • #7 _ Printemps-automne 2024 Projet de territoire Lyon 8ème (en cours) 
  • #8 _ Printemps 2024  projet de territoire Villeurbanne 
  • >> autres dates à venir. Suivez-nous 

CO-PRODUCTIONS (EN COURS)

  • Le POLAU, Pôle arts & urbanisme (45) Résidence d’écriture 2023, coproduction et résidence 2024.
  • Le Grand Angle, scène régionale – Pays Voironnais (38) Résidence de territoire 2024, co-production et préachat 24-25
  • Ville de Lyon – Festival TLMD 2023 (69) Résidence de création TLMD 2023
  • Centre Culturel la Passerelle – Combrailles, Sioule et Morge(63) Résidence de territoire 2023.
  • Familisitère de Guise (02) Résidence de territoire 2023, et  projet 2024  
  •  
  • D’autres partenaires sont en cours de rencontre .. à suivre ici

Elles, ces femmes persécutées de la Renaissance, guérisseuses, sage-femmes, herboristes, femmes indépendantes et savantes que l’on a nommées “sorcières” pour mieux les pourchasser, les exclure, les tuer. Elles, que l’Histoire a effacées, ne laissant dans leur sillage que les créatures stéréotypées des contes.
Elles, les sorcières, nous appellent aujourd’hui, nous somment de les regarder, les raconter, les danser, elles, leurs corps torturés, leurs savoirs interdits, perdus ou transmis clandestinement.

Mais aussi, elles, femmes d’aujourd’hui, remettant à jour cette figure féministe radicale et résistante, et ré-investissant une puissance propice à l’espoir fou, face au monde qui s’effondre.
Elles et nous, toutes et tous, nos liens possibles au vivant et à la nature, notre perception re-éduquée d’un monde plus grand, visible ou invisible. Elles, et notre pouvoir d’agir collectif, propice à débouter les phantasmes d’une société patriarcale qui n’a de cesse de reproduire ses dominations, ses inégalités, ses destructions.