JOURNAL d’un SEUL JOUR : Présentation du projet

 

RÉSUMÉ DU SPECTACLE

JOURNAL d’un SEUL JOUR, drame chorégraphique dans la ville en 24 heures

Un spectacle-feuilleton, grandeur nature et en temps réel dans la ville. 24 heures en épisodes, fragmentées en rendez-vous publics et intimes pour vivre la ville autrement, dans un état d’urgence poétique.

JOURNAL d’un SEUL JOUR entrecroise les destins de 3 personnages, arpente les pages d’un journal intime, parcourt la géographie et le temps de la ville.
Une tragédie amoureuse traverse la ville et nous emporte : une gare, une place publique, un café, un hypermarché, un cinéma, un pont, le bord d’un fleuve, l’eau…, d’épisode en épisode, la danse nous convoque, livre un récit de chair.
L’aventure s’infiltre aussi dans les écouteurs d’un téléphone, un écran, une annonce de gare…, fait naître une rumeur, un mouvement collectif, un espace public réel et fictionnel.
Hier, aujourd’hui, à minuit, en plein midi, JOURNAL d’un SEUL JOUR se danse, s’écrit, s’écoute, se partage en réseau et en direct par la présence et la contribution de chacun.
Danseurs, publics, habitants, unis, partagent les événements censurés d’un jour d’octobre oublié, venu percuter le présent.

Télécharger le dossier artistique de JOURNAL d’un SEUL JOUR

Télécharger le Livret découverte de JOURNAL d’un SEUL JOUR

 

 

LE DISPOSITIF DU SPECTACLE

Journal d’un seul jour invite les spectateurs (500 à 600 pers.) du vendredi 19h au samedi 19h:

 

logo 1

 

 8 ÉPISODES DANSÉS DANS LA VILLE 

Ils sont les maillons principaux et discontinus du récit-spectacle. D’une durée de 20 à 60 min, ils donnent rendez-vous aux spectateurs dans 11 lieux de la ville.

Ils sont annoncés par sms au fil de la journée et indiqués sur une carte de la ville dans un journal-papier distribué au public.

Chacun peut suivre l’ensemble, une partie ou un seul des épisodes et rejoindre l’aventure à tout moment.

 

             UNE INTERFACE NUMÉRIQUE fil rouge

Elle infiltre la narration au fil des 24 heures,en disséminant des médias et contenus artistiques qui sont des fragments de la fiction, complètent le récit, à travers 3 supports digitaux :

logo 2 l’application smartphone, téléchargée par chacun, permet de vivre en temps réel les 24 heures du spectacle, de recevoir les médias et d’être acteur à tout moment. Tour à tour hors- champ, ou trait d’union entre les épisodes, elle offre une dramaturgie continue et un       lien de chacun avec la narratrice ; AILE.

logo 3 le journal numérique,carnet de bord du spectacle est le journal intime de la narratrice.Il se met en ligne en temps réel, rassemble tous les médias et événements et témoigne de ce qu’il se passe.

logo 4des sms donnent à tous les informations pratiques essentielles.

 

              DES OBJETS SCÉNOGRAPHIQUES

Le journal papier, distribué au public,contient des éléments de programme ainsi qu’une carte de la ville portant des indices narratifs. Il offre en complément le facsimilé du Journal d’octobre.

Le journal d’octobre est une nouvelle littéraire. Mémoire, journal intime écrit un jour historique du 17 octobre 1961, il est un maillon important du spectacle (téléchargeable et distribué).

Le totemobile est un objet-signal ( H : 2,80 m) sur les lieux des épisodes dansés. Il rassemble matériellement les données du spectacle. Il est un point de contact humain pour en « savoir plus».

 

 

               UNE COMMUNAUTÉ POÉTIQUE

15   à   25   citoyens complices, en chaque ville, accompagnent la démarche aux côtés de l’équipe artistique. Ils collaborent au laboratoire artistique, sont expérimentateurs,  ambassadeurs, figurants-danseurs.

 

JOURNAL d’un SEUL JOUR en chiffres !

LE SPECTACLE
# 5 heures de spectacle
# 8 épisodes chorégraphiques sur 11 lieux dans la ville
# 9 séquences vidéos, soit 22 minutes
# 1 site internet # 1 application smartphone
# 20 complices de la communauté poétique

# 500 spectateurs inscrits
# 1600 présents sur l’ensemble des épisodes

LE TRAVAIL de CREATION (2014 à 2016)
# 160 jours de création danse, soit 80 jours par danseur-interprète depuis 2014
# 10 sorties de résidence publiques dont 9 à Lyon en 2015 et 2016
# 12 collaborateurs artistiques
# 15 équipiers au total, artistiques, techniques et administratifs
# 1 commande d’écriture texte
# 1 commande de composition musicale
# 30 jours de création scénographique
# 70 jours de création numérique (35 jours par concepteur)
# 25 rendez-vous avec la COPOE en 2016 / 50 heures

Teaser

Poursuivre vers :

Vidéos, Photos & Témoignages

Équipe et Partenaires

Actualités