LIEU d’ÊTRE : Présentation du projet

Previous Image
Next Image

info heading

info content

Résumé du projet

LIEU d’ÊTRE, manifeste chorégraphique pour l’utopie d’habiter

(création 2010)
Spectacle pour 5 danseurs professionnels et 30 à 80 habitants-complices
LIEU d’ÊTRE est une œuvre qui s’adapte singulièrement en chaque Lieu de tournée.

Un public en marche vers un point de rencontre, une fresque humaine dansée aux balcons, une table comme une scène où se jouent les amitiés et les révolutions, un ballet aérien à la façade des immeubles. LIEU d’ÊTRE est l’épopée d’un peuple éphémère où se mêlent artistes, habitants complices et figurants danseurs. Un manifeste : mettre en mouvement l’habitat, le collectif, un rêve social.

Annick Charlot | Chorégraphe de la Compagnie Acte

Création nomade pour les villes, LIEU d’ÊTRE incarne l’histoire de lieux habités. Au-delà d’un spectacle-évènement, il s’agit de recréer une géographie sensible, solidaire, EXTRA-ordinaire dans la ville en associant des danseurs professionnels et des usagers d’un même espace urbain à travers une expérience artistique collective.

LIEU d’ÊTRE est un spectacle-projet qui se joue au pied et sur la façade d’un immeuble, mêlant artistes professionnels et « habitants complices » impliqués dans le processus de création, jusqu’à les rendre acteurs du spectacle.

LIEU d’ÊTRE fait le pari de l’immersion artistique pendant plusieurs semaines dans un quartier, de la rencontre avec ses multiples acteurs, et d’un parcours sensible avec les habitants.

LIEU d’ÊTRE poétise l’espace urbain, multiplie les rencontres, invente de nouveaux gestes et de nouveaux regards sur les lieux quotidiens.

 

Coproduction Biennale de la danse de Lyon 2010 | Théâtre de Vienne Scène conventionnée
LIEU d’ÊTRE à aujourd’hui été rejoué plus de 25 fois.

- Spectacle tous publics
- Spectacle en plein air et en plein jour
- Durée 1h
- Jauge +/- 1 000 spectateurs

Télécharger le dossier artistique LIEU d’ÊTRE

Distribution

Chorégraphie et direction artistique : Annick Charlot en collaboration avec les artistes-interprètes
Danse : Fanny Bonneau, Émilie Harache, Jérémy Paon, Christopher Cournau & 80 habitants-complices
Musique : Stéphane Plotto
Texte & dramaturgie : Perrine Griselin
Scénographie : Nemo
Direction technique : Frédéric Dugied
Régie générale : Pascal Bouvier
Administration, communication & production : Géraldine Alouis, Laure Pelat & Floriane Rigaud

Manifeste

Les philosophes ont inventé les utopies, les grands hommes les sociétés d’égalités, les architectes les lieux du lien, les habitants les grandes tablées. LIEU d’ÊTRE fait le projet d’une certaine tendresse sociale par la présence d’artistes en un lieu.

Il y a un risque à prendre… Faire surgir la poésie sur les territoires du quotidien, croire à l’évènement-avènement dans la trame ordinaire des jours, conjuguer « habiter » avec « faire ensemble ». Par la danse rendre le sentiment d’appartenir au commun..

Il n’y a pas de plaisir plus fort, plus charnel, plus spirituel, que celui de se sentir ensemble, construisant un monde habitable, un espace-temps pour de la tendresse sociale. Le plaisir de donner sens et chair à un ensemble, de rendre visibles les secrets assemblements. Aussi, jʼai voulu une pièce à ciel ouvert, un théâtre hors des théâtres, un beau quartier hors des « beaux quartiers », un manifeste chorégraphique pour lʼutopie dʼ « habiter ».

LIEU d’ÊTRE se danse à l’intérieur des cités, pour s’en imprégner, pour inventer des liens, pour prendre l’espace et le temps, s’en émouvoir. En partant de l’espace, celui des lieux, celui des corps, provoquer l’irruption d’un réel que l’on n’attend pas. Énoncer, dénoncer, ne pas renoncer.

LIEU d’ÊTRE se glisse entre la peau des murs, inscrit une trace,
la trace de l’art comme fabrication possible d’un être-ensemble.

Annick Charlot | Directrice artistique, chorégraphe & danseuse

Synopsis

PROLOGUE
Une place publique, des spectateurs, des passants…des danseurs se dévoilent dans cette assemblée. Le lieu devient scène. L’histoire commence. La fiction prend le pas sur le réel. Les danseurs nous guident jusqu’au parvis d’une façade.
En scène : 5 danseurs, 5 à 10 figurants-complices
Durée : 5 min

ACTE 1
UNE FRESQUE HUMAINE AUX BALCONS Une façade, nous regarde, s’ouvre, pour que l’on se voit enfin aux balcons ; nos vies enfin ouvertes, qui nous ressemblent tant, qui nous rassemblent tant.
En scène : 5 danseurs, 40 à 80 figurants-complices
Durée : 15 min

ACTE 2
LES TABLÉES Sur la place, un grand repas de quartier ? Les tables immenses d’une société ? Tablées des grands assemblements, tablées des grands rassemblements. Refaire le monde, accueillir ceux qui arrivent, prendre place ensemble, faire société.
En scène : 5 danseurs, 20 figurants
Durée : 20 min

ACTE 3
LA VOLTIGE AUX FAÇADES Suspendus, accrochés à la peau des immeubles, voltiger sur les murs, être à peine une poignée, quelques-uns et défier l’échelle, le plan, l’immobile, donner à sentir le vide où tout se joue, s’affranchir des pesanteurs.
En scène : 5 danseurs
Durée : 20 min

FIN

 

Poursuivre vers :

Protocole de Résidence et Habitants-Complices

Vidéos, Photos & Témoignages

Tournées

Actualités