Compagnie Acte - Actualités

[RETOUR SUR] La création de PUBLIC·QUES ! à PARIS _ Institut d’Études Avancées

[RETOUR SUR] La création de PUBLIC·QUES ! à PARIS _ Institut d’Études Avancées
Previous Image
Next Image

info heading

info content

Du 10 au 14 avril , puis du 13 au 18 mai 2019, des artistes, une sociologue, des citoyen·nes, réuni·es à l’Institut d’études avancées de Paris, ont vécu ensemble une recherche-action pour interroger la place des femmes dans l’espace public !
Le Samedi 18 juin ils et elles ont offert à près de 100 spectateur.trices muni·es de casques audio, une performance déambulatoire, chorégraphique et sonore, dans les rues de l’Ile saint Louis, jusqu’à la mairie du 4ème.

Le projet Public·ques ! de la compagnie Acte, accueilli par l’Institut d’Etudes Avancées de Paris (IEA) logé dans l’Hôtel de Lauzun au cœur de l’île St Louis, a vécu 10 jours de recherches durant lesquels Annick Charlot, Pierre Amoudruz (co-auteur·trice artistiques), Sarah Chlaouchi (danseuse), accompagné·es de Marylène Lieber, sociologue résidente de l’IEA, et de 22 complices, ont fait naître dans les rues de Paris, le mouvement de Public·ques !

Ce furent 10 jours de rencontres passionnantes et intenses entre nous, artistes, écrivain·es des corps et des émotions, Marylène Lieber, scientifique et 22 habitant·es complices venu·es vivre l’aventure avec nous. Ensemble nous avons cherché un vocabulaire chorégraphique et sonore pour transposer le propos en expérience sensorielle pour les futur·es spectateur·trices ; un mouvement collectif en forme de « balade au casque » dans la ville.

Percevons-nous l’espace public comme un espace social-sexué ? En quoi les usages des espaces sont-ils le reflet des identités genrées et comment contribuent-ils en retour à façonner les identités de genre ? N’est-il pas aussi l’espace où se politise le privé, où certains corps alors, peuvent revendiquer des nouvelles libertés ? C’est tout cela que nous avons traversé et parcourru au fil de ce projet de création immersive. Tout cela dont nous avons cherché la langue artistique et partagé le résultat sensible avec le public, ce 18 mai. 

Tout avait commencé le mercredi 10 avril à 18 heures : près de 70 personnes avaient assisté à la soirée de présentation du projet, en présence des élu.es de la Ville et de l’équipe de l’IEA : conférence de Marylène Lieber, chercheuse depuis plus de 15 ans sur les questions des violences faites aux femmes, exposition en images par les artistes du projet, et premières expériences physiques et sensibles, à même le plancher du salon de l’hôtel de Lauzun. La soirée avait ouvert le champ des recherches ! 

Le vent du nord, aussi frais que lumineux, de ces jours d’avril, puis le soleil du 18 mai, ont accompagné notre ardeur au travail, nos recherches joyeuses, nos émotions partagées.
L’enthousiasme des spectateurs ; un très beau moment, …qui n’est que le début ! Merci à toutes et à tous, participant·es-complices, équipe de l’IEA, Rémy Bovis et son équipe de 2r2C… spectateurs et spectatrice en mouvement !

A suivre…
…Dès septembre puisqu’une nouvelle date de présentation pourrait se profiler prochainement sur Paris, puis en 2020 en projet sur Genève, et enfin, une première mondiale au Grand Angle de Voiron (38) A très bientôt !

           Annick Charlot, Pierre Amoudruz, Marylène Lieber

PRÉSENTATION PUBLIQUE / Déambulation dans la ville 


SAMEDI 18 MAI : 17h30  Départ de l’Institut d’Études Avancées de Paris , 17 quai d’Anjou – Paris 4e
GRATUIT – SUR INSCRIPTION –>
 EN LIGNE

bandeauIEA2

© Charlotte SANS / cie ACTE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.