Compagnie Acte - Actualités

A NOS CORPS (se) DEFENDANT ! Atelier live – mai – juin 2020

A NOS CORPS (se) DEFENDANT ! Atelier live – mai – juin 2020

J'invite celles et ceux qui le désirent à m'accompagner dans une expérience des corps, un atelier chorégraphique, accessible à toutes et tous, tout d'abord en ligne, chez vous. Puis un jour peut-être, dans la rue...un acte créateur. Nous verrons. En attendant ; se réparer de la distanciation, ré-armer un corps sensible, des relations. Redonner la parole aux corps, un droit de défense. Je propose cette expérience artistique comme une résistance vitale à ce qui nous arrive.

MANIFESTE POUR DES CORPS (se) DÉFENDANT.

Si l’on rétrécit le corps social, si l’on étouffe l’espace commun des interactions et des émotions collectives, c’est le corps intime tout entier qui se dévitalise, la pensée et le sens de vivre qui se replient. Cet atelier est une campagne de recherches pour comprendre, régénérer, dé-ployer, revendiquer. Réparer, mais aussi élever nos corps capables de réponse.

Atelier live – Exp#5
Vend. 5 juin _ 18:00-19:30
mardi 9 juin _ 18h30-19h45

Lundi 15 juin _ 18:30-19:45

Ouvert à toutes et tous / Rendez-vous chez vous / en ligne
Sans masque, ni limite de distance, ni autorisation dérogatoire.
Attention, inscriptions limitées à 20 personnes par atelier.

Élever, pour nous lever, amant·es de la vie et non victimes passives de la folie morbide de ce monde. Nous lever, ne pas se barrer, rester. Oublier la résilience et RÉSISTER ! RÉUNIR les conditions de notre humanité qui commence par ; un corps, des relations, des lieux pour le lien, de la pensée, des émotions.  Nous le devons, essayer, nous le pouvons, joyeusement collectivement. C’est ce que je souhaite créer, pas sans vous, expérimenter, avec vous, contributeurs et contributrices d’un pas vers l’avant, un pas vers l’après, pour l’après.

Atelier live / Exp#5
Vend. 5 juin _ 18:00-19:30
mardi 9 juin _ 18h30-19h45

Lundi 15 juin _ 18:30-19:45

Exp#4 : Vend 29 mai 2020 à 18 :00
Exp#3 : Vend. 22 et  dim.24 mai 2020 / à 18:00 
Exp#2  : Vend. 15 et  dim.10 mai 2020 / à 18:00 
Exp#1 : Vend. 8, sam. 9, dim.10 mai 2020 /
à 18:00 
Exp#0 :  dim.3 et lun.4 mai 2020 / à 18:00 

Attention, inscriptions limitées à 20 personnes par atelier.

Nous avons toutes et tous traversé 8 semaines, 50 jours ! de confinement avec un vrai sens civique, solidaires, dans l’intérêt commun. Nous avons respecté, renoncé, discipliné·es, dociles. Était-ce ce qu’il fallait faire ? Sans doute, peut-être… Je ne sais pas, nous ne le savons pas. Pas encore.
Mais nous percevons que d’autres façons de poser la question, pouvaient induire d’autres manières d’y répondre. Que celle que nous vivons là, est la réponse d’un monde qui a lui-même produit cette crise, lui-même abandonné depuis longtemps l’intérêt général public, lui-même détruit le faisceau d’inter-responsabilités de la planète, lui-même plusieurs fois déjà invoqué l’état d’urgence sécuritaire et, au nom de la peur et de la protection, sacrifié les libertés
publiques, intimes, sociales … Nous l’avons accepté. Peut-être n’ y avait-il pas le choix, mais devons-nous choisir aussi de le subir encore ? Non ! Je ne le crois pas. J’ai même envie de dire, ça suffit ! Vivre c’est risquer de mourir. Vivre sans notre humanité, c’est mourir et tuer.

Et  nous retrouverons cela !

Cet atelier souhaite :

#1 D’abord réparer le corps désaffecté. Doucement briser la vitrification du confinement, réchauffer tout cela et ré-apprivoiser le corps touché.

Distanciation, barrière, masque (qui est aussi un bâillon), éloignement, alignement, orientation, séparation, discipline, contrôle 
Qu’est ce que cela fait au corps ?
Rapprochement,  regards, grands espaces, face à face, circulations, croisements, frôlements, imaginaire, création, bouillonnement,
Qu’est ce que cela fait au corps ?
et tout cela, à notre capacité d’agir, de penser, notre pouvoir même de répondre ?

 

#2 Puis, nourrir un corps ripostant, apte au droit de répondre. Doucement propager, autoriser l’acte libérateur, le corps activiste et créateur.

On le sait, au grand jeu du dé-confinement, il faudra se tenir encore, un par un, sur la case départ, prêts mais pas trop près,
se tenir à carreau de la distanciation, de la rétention, de la prévention…..

Soit, on respectera, mais on sera malin·es, in-soumis !
Car il y a une chose que nous savons maintenant ;
ce que l’on nous disait  « absolument impossible, impensable », était faux, puisque que cela s’est produit !

Et cet espoir là, cette graine à retardement là,
ça se sait maintenant et même si ce n’est pas pour demain, ça reviendra au moment propice.
Alors se préparer, emmagasiner, inventer, ressentir, penser, agir, propager…,

Nous réinventerons cela, comme nous le pourrons, mais nous le ferons,
car la culture est indissoluble dans la distanciation, incompatible avec la désertification du corps.

2 Comments

  1. morinière

    Bonjour, votre projet m’intéresse mais je me pose une question pratique. Je vis dans un espace restreint, je n’ai pas beaucoup de place pour bouger, est-ce que cela peut-être un frein à cet atelier?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.