Compagnie Acte - Actualités

JOURNAL d’un SEUL JOUR : résidence de création *1 à Lyon 8e

Aujourd’hui même, à Lyon 8e, la compagnie Acte ouvre sa résidence*1, première campagne de recherches artistiques autour de sa prochaine création 2015  : JOURNAL d’un SEUL JOUR, drame chorégraphique dans la ville.

En co-production  avec la Maison de la Danse de Lyon, (avec le soutien de l’Acsé) // la Ville de Lyon // la Région Rhône -Alpes // le Pôle des Arts Urbains de Tours

Entre le 18 novembre 2013 et le 13 janvier 2014, dans le 8e arrondissement de Lyon, 24 journées de création in situ, réunissent autour d’Annick Charlot, une partie de l’équipe de création, Emilie Harrache et David Bernardo – danseurs, Perrine Griselin – auteure dramaturge, Némo-scénographe, Frédéric Dugied – directeur technique, Laure Pelat et Floriane Rigaud – chargées de production/administration, et le bureau de production AKOMPANI.

Mais ils ne sont pas seuls ! Car si JOURNAL d’un SEUL JOUR est bien le récit poétique de trois personnages dans la ville, leur cri dans l’espace public, l’odyssée d’une tragédie amoureuse dans le grand mouvement de la cité, grandeur nature et en temps réel, il est aussi une équipée collective. La volonté de partager une expérience artistique immersive, tant dans le spectacle final que dans son processus de création. Alors la compagnie Acte invente et met en œuvre la COMMUNAUTE Poétique *1 ; Plus de 60 citoyens, complices, témoins, joueurs, expérimentateurs, accompagnent, découvrent ou collaborent au laboratoire artistique . Embarquement aux côtés de l’équipe Acte pour un voyage dans les coulisses d’une création !

Et si l’art était un acte public, en vrai, dans la vie ?
La ville, une scène grandeur nature ?

Je voudrais inventer avec le public les règles d’un grand jeu dans la ville. Un jeu à re-disposer la ville, à re-garder le monde, à agir sur le réel. Un jeu pour l’art qui ne veut pas rester à sa place. Pour que se mêlent les cartes des abonnés et celles des abandonnés. Annick Charlot

Le calendrier de la résidence*1 entrecroise ;

- 150 heures de répétitions de l’équipe, au cœur de plusieurs lieux urbains du 8e arrondissement de Lyon ou dans le studio de la compagnie,

- 35 heures de rendez vous (libres et à la carte) avec la COMMUNAUTE poétique *1,

- des temps de recherches d’écriture  autour du scénario, des petits laboratoires chorégraphiques avec les complices  un journal de création de la chorégraphe et un carnet de résidence*1 sur le web,  les prémisses d’une rumeur numérique sur les réseaux sociaux, un appel à dons poétiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>